Archive N°12 « Jean Arlog,Le Premier Surhomme » Le mythe de l’être Supérieur

Posté le 17 février 2010

« Jean Arlog, Le premier surhomme »

De Georges Lebas. Editions Rouff, collection « Le grand prix du public ». 1921,128 pages.(Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de fantastique N°3 Septembre 1990,Tirage 36 exemplaires)

 

Depuis son arrivée à Orthez, Jean Arlog homme taciturne, est loin d’attirer la sympathie des foules. Le « fou » comme se plait à l’appeler la population vit isolé de tout, perdu dans de perpétuelles pensées. L’unique témoin et narrateur de cette formidable aventure va pourtant se lier d’amitié avec ce singulier personnage au cour d’une conversation assez troublante.

En effet, Arlog lui apporte la preuve qu’il est parvenu, à force de travail sur son esprit et d’une immense volonté, à « agréger les atomes d’âmes disséminées dans chaque chose et les contraindre au mouvement ». En un mot il est le premier représentant de la race de demain : Un Surhomme ! Egal de dieu, il prendra pour devise : « Si je veux ».

Après divers incidents dont il sera plus ou moins la cause (il bloquera une locomotive par la seule force de sa pensée) la population, toujours méfiante face à « l’étranger » entamera une véritable chasse aux sorcières et tournant pratiquement  à la tragédie. La presse nationale puis étrangère s »empare de l’affaire, il y a-t-il ou non supercherie, est-il vraiment l’élu ?

Excédé, notre « surhomme » voulant en finir avec une humanité trop ingrate, incapable de reconnaître son pouvoir, prend alors une redoutable décision : il décide tout simplement de stopper la rotation de la terre et la contraindre à repartir en sen inverse, provoquant ainsi carnages et destructions….

La catastrophe sera évitée de justesse, ce dernier succombant à une rupture d’anévrisme.

Le problème est de savoir si Jean Arlog possédait vraiment ce pouvoir, car le seul témoin de ses fabuleuses expériences est un ancien opiomane que l’on traitera d’halluciné.

En guise de conclusion

Georges Lebas est un écrivain déjà connu de nos « services » pour avoir rédigé un autre bon roman de Vieille anticipation « L’heure perdue ». Avec son « Jean Arlog » il signe donc son premier roman dans le genre qui nous intéresse et de surcroît avec un thème particulièrement passionnant : Le surhomme.

Le titre est très évocateur et l’on pourrait même dire que cet ouvrage est assez novateur car Lebas nous présente un homme qui acquiert ses facultés non pas par le fruit d’une expérience scientifique ou d’une manipulation sur le cerveau,comme dans l’ouvrage de Forest « On vole des enfants à Paris » ou celui de Magog « Trois ombres sur Paris » et les créatures du Pr Fringue (Bizarre cette récurrence de faire de Paris la capitale du Surhomme) ni le produit du hasard de l’évolution de l’espèce,citons «Les Chasseurs d’hommes » de Thévenin ou le produit d’une mutation naturelle élaboré par Noëlle Roger dans son roman « Le nouvel Adam ». Non ici nous avons en quelque sorte une espèce toute nouvelle de surhomme un « self-made-man ».

Au début, c’était une sorte de jeux mais petit à petit Arlog devient complètement mégalomane et se croit non pas le rival mais dieu lui-même. Le problème dans cette histoire c’est l’aversion que lui porte le reste de l’humanité ,chaque fois qu’une catastrophe est signalée,on l’accuse lui l’étranger,le « pas comme les autres ». Nous sommes ici devant la problématique de l’être différent, que l’on rencontre dans la SF de tous les pays et quelles que soient les époques. Celui qui est différent dérange, il fait peur et puis pourquoi lui et pas nous ? Finalement ce surhomme qui parvient à maîtriser une forme de Télékinésie ne peut que sombrer dans la folie, face à l’immense pouvoir qu’il est parvenu à développer et face à l’immensité de ses possibilités. Hélas L’auteur préférera tourner court ne développant aucunement un sujet vraiment ambitieux.

Le thème du surhomme fût très largement utilisé dans la conjecture ancienne et demeure avec celui de l’immortalité ou le voyage dans l’espace et dans le temps une des principales préoccupations de nombreux romanciers d’avant guerre. Il existe évidemment d’autres textes plus convaincants, mais ce Arlog reste intéressant par son coté démesuré, ne serait ce que par le moyen qu’il veut utiliser pour détruire l’espèce humaine. Je pense que c’est la première fois que je rencontre l’idée d’une telle solution si radicale.

Regrettons seulement la fin un peu expéditive ou toute la véracité de l’histoire est remise en question et tout comme le roman très sympathique de Nagrien « Prodigieuse découverte et ses incalculables conséquence sur les destines du monde » (Editions Hetzel libraire-éditeur 1867), la folie ou les hallucinations ne peuvent pas toujours expliquer de tels événements.

 

Petite bibliographie sélective sur le thème du Surhomme:

-        « On vole des enfant à Paris » de Louis Forest .Librairie Illustrée Jules Tallandier « Le livre National » Romans Populaires N°17. 1912.

-        « Satanas, les drames de la T.S.F humaine » de Gabriel Bernard. Editions Jules Tallandier « Collection du livre National » Série en 5 Fascicules :

  • Satanas
  • Les Chevaliers de l’étoile
  • L’énigme du désert
  • Cité des prodiges
  • Le secret de Patrice Oriel

-        «  Le nouvel Adam » de Noëlle Roger. Albin Michel « Le roman Littéraire » 1924.

-        « Trois ombres sur paris » H.J.Magog .Librairie Gallimard « Les chefs-d’œuvres du roman d’aventures » 1929.

-        « Les surhommes romans prophétiques » De Han Ryner. Editions Crès 1929.

-        « Le sceptre volé aux hommes » de H.J. Proumen. La Renaissance du Livre. 1930.

-        « Tréponème » de Marc La Marche. Editions de « La Jeune Académie » 1931

-        « Les Chasseurs d’hommes » de René Thévenin. Pré originale dans « Sciences et Voyages » du 17/10/1929 au1/5/1930 N° 529 à 557.En volume Renaissance du Livre « Le disque rouge » 1933.

-        « Apparition des surhommes » de B.R.Bruss. Editions Jean Froissart Collection « Temps Futures » 1953.

 

 

Jean Arlog dos de couvertureJean arlog

3 commentaires pour « Archive N°12 « Jean Arlog,Le Premier Surhomme » Le mythe de l’être Supérieur »

  1.  
    appartement à paris
    19 juillet, 2010 | 16:23
     

    Merci pour ton article, c’est très intéressant.

    Répondre

  2.  
    19 juillet, 2010 | 22:21
     

    Je suis heureux que cette petite analyse te plaise.Un petit roman assez intéressant sur le thème sur surhomme et qui n’a jamais cessé de fasciner nos illustres écrivains.
    D’autres suivront dans les mois à venir. Merci pour ton petit mot d’encouragement, signe que l’anticipation ancienne passionne encore quelques personnes.

    Répondre

  3.  
    Fakovegu
    23 février, 2011 | 4:31
     

    fleet model 10 escorts alora diarrhea and labor hypoallergenic sheets oxy mentholatum androgel without prescription hydrochlorothiazide substitute natural fluocinonide calgon powder water softener tz18da 3 cyl compact nolvadex canada doxepin vs diazapam sdv tuning resolver mucomyst in treatment of contrast nephropathy getting a grip monica seles zoladex fibroids phenylephrine overdose pimecrolimus effectiveness tacrolimus vytorin gentamicin peak side effects of methionine 417 dead sea salts from israel cosmetics lines mometasone 120 find heart masons citro n allergic reaction to neosporin zyrtec for dogs home made cosmetic recipes digitek drug anhydrous ammonia and meth expanded polystyrene shotcrete walls post polio syndrome pathophysiology telemetric corp micro rtu dilate eyes medicine nephrons sayings by jonas salk dog flagyl meilleure annonceur presse feminine femara and vitamin c pediatric ibuprofen dose tagamet for dogs levemir pdr ag sulfadiazine by generics how long is malarone good desoxyn hyoscine butylbromide tablets absorbing q10 mucosal margins p53 emla cream research info can baclofen cause leg swelling green lipped muscles dha buy pregnyl timothy pellets zanaflex generic mometasone furoate cream use while pregnant musica de grupo nectar bleomycin predicting pulmonary fibrosis benefiber blood sugar tooth whitening lozenge haplogroups of the dal people what is levodopa therapy baclofen 20 mg insulin elisa how much dilate before contractions begin micronor pcos gentran integration suite dashboard medrol side effects extravasation potassium chloride antidote california unifed school district spring break heartburn and having a boy

    Répondre

Laisser un commentaire