« Les Mystères De Demain » A Propos D’ouvrages Mythiques

Posté le 11 mai 2010

Dans tous les domaines de la littérature, il existe des livres mythiques et rares que le collectionneur recherche avec assiduité. Véritable saint Graal faisant l’objet de nos recherches effrénées, nous ne trouvons le repos qu’après des années de quêtes intenses, de fouilles minutieuses chez les bouquinistes les plus reculés, les Emmaüs les plus isolés ou les vides greniers les plus improbables.

Bien souvent, du moins en ce qui me concerne, l’ouvrage tant convoité ne sera pas forcément rarissime, un titre accrocheur,une couverture attrayante ou un auteur que j’affectionne, suffiront à attiser ma curiosité. Je me rappelle avoir fait des pieds et des mains afin de mettre le grappin sur des textes sans intérêts ou carrément illisibles. Par contre certaines de mes investigations tournent à l’obsession, lorsque cela fait plusieurs années que certaines oeuvres figurent sur mes listes de recherches. Il faut dire que ma collaboration au « Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de littérature fantastique » n’a pas arrangée les choses…bien au contraire !

Que de textes inconnus et d’auteurs jamais cités auparavant, ont enflammés mon imagination ! Prenons par exemple l’ouvrage de Léo Massieu « La cité des automates » ou celui de Aubert Jacques « La guerre des mannequins » qui ne cessent de ma hanter.

Marc Madouraud, Brice Lorens, Robert Van Bel, Guy Costes, Gérard Meunier, des piliers de la revue, venaient régulièrement allécher nos babines avec des titres racoleurs comme « Mille ans après ou aventures prodigieuses de 3 journalistes au XXXéme siècle » de Charles Solo, « Histoires prodigieuses de Master Corkscrew » de Albert Truphémus, « L’anneau voyageur » de Georges Amyot, « L’an 330 de la république » de Maurice Sponck , « Pierre Ladronneau a la recherche des loyers bon marché » de A.Humbert, « L’électro chimie contre Mussolini » d’Abel Moreau, « Outre terre » de Phileas Lebesgue, « Le Dr Microbius » de Fred Isly, « Sous le ciel de carreau » de Henry Jacques, « La femme artificielle » de Gustave Pig, « La maîtresse mécanique » de Léon Marie Thylienne…… j’en passe et des meilleurs, il faudrait un volume entier !

En matière de recherches sur la littérature conjecturale d’avant guerre il y avait l’avant « milan » mais maintenant, il y a l’après bulletin….

Dans ma vie de collectionneur, je crois qu’un jour il m’a été possible de connaître le Nirvana du chineur. J’ai eu l’occasion et la chance de pouvoir bénéficier de l’achat de certains ouvrages provenant de la collection de Henry Delmas, co-auteur du Rayon SF. A l’époque, je faisais mes études, j’avais deux enfants il fallait donc faire des coupes franches dans mes choix. Cette journée fût mémorable et je remercie ce grand professionnel du livre de science fiction qui m’a permis d’enrichir ma collection de précieux ouvrages. Qu’il en soit ici remercié, cela remonte à plusieurs années, mais je crois qu’il visite parfois ce blog, il se reconnaîtra.

Si je parle de cette anecdote, c’est qu’à l’époque le « Rayon SF » était un peu la bible des collectionneurs et que dans ses pages figurait une série d’ouvrages mythiques, qui même encore de nos jours suscite la convoitise, non seulement en raison de sa rareté mais pour la qualité de son contenu. Les couvertures de ces ouvrages sont à elles seules toute une aventure et il me paraissait donc utile de vous les proposer sur les pages de ce blog. Voici donc la reproduction des cinq couvertures de « Les mystères de demain » de Féval fils et Magog, une saga tout à fait remarquable et délirante, qu’il faudra un jour aborder ici.

« Les mystères de demain, Roman d’aventures scientifiques » par Paul Féval Fils & H.J.Magog

- Volume 1 « Les fiancés de l’an 2000 » Éditions Ferenczi. Couverture couleur de R. Courtois. 1922. Réédition  Recto Verso collection « Idées et autres…. »  dirigée par Bernard Goorden. Hors commerce N° 45. 1994.

- Volume 2 « Le monde des damnés » Éditions Ferenczi. Couverture couleur de R. Courtois. 1923. Réédition  Recto Verso collection « Idées et autres…. » dirigée par Bernard Goorden. Hors commerce N° 52. 1995.

- Volume 3 « Le réveil d’Atlantide » Éditions Ferenczi. Couverture couleur de R. Courtois. 1923. Réédition  Recto Verso collection « Idées et autres…. » dirigée par Bernard Goorden. Hors commerce N° 58. 1997. 

- Volume 4 « L’humanité enchaînée » Éditions Ferenczi. Couverture couleur de R. Courtois. 1923. Réédition  Recto Verso collection « Idées et autres…. » dirigée par Bernard Goorden. Hors commerce N° 67. 1997. 

- Volume 5 « Le faiseur de folles » »Éditions Ferenczi. Couverture couleur de R. Courtois. 1924. Réédition  Recto Verso collection « Idées et autres…. »  dirigée par Bernard Goorden. Hors commerce N° 74. 1998.

 

 

  sanstitre4n dans les auteurs et leurs oeuvres

sanstitre2al    sanstitre3rs
sanstitre6hq   

 

7 commentaires pour « « Les Mystères De Demain » A Propos D’ouvrages Mythiques »

  1.  
    jean-yves
    12 mai, 2010 | 14:24
     

    ce blog est déprimant : on aimerait tant etre millionnaire , et avoir des journée de 48 h a la vue de tout ce qui nous echappe et qu’on ignore…
    qui refera un jour l’equivalent du  » rayon sf  » ? il y a bien l’argus sf de l’annonce -bouquin , mais qd meme moins plaisant a lire ( je ne me prononce pas sur la qualité-quantité des references , et bien sur les cotes ne m’interessent pas du tout , et de toute façon tellement aléatoire avec internet …)
    et quel dommage que le baaalf soit mort ( et enterré!) sans que le rédac n’est distribué a qq’un ses fichiers , ou ses maquettes , en vu de reeditions …heureusement il y a l’autre face de ce monde merveilleux :) : encore merci !

    Répondre

  2.  
    13 mai, 2010 | 4:48
     

    Je ne cesse de clamer, comme tant d’autres, la richesse de ce patrimoine culturel littéraire. Malheureusement la France est tellement engluée dans une tradition « classique » et d’un snobisme intellectuel des plus méprisant, qu’elle en oublie tout le coté riche et passionnant de cette mouvance populaire. La faute une fois de plus au peu d’intérêt que lui portent les éditeurs, jugeant ce genre trop peu rentable et probablement trop poussiéreux.
    La vieille SF, souffre effectivement de l’absence d’ouvrages de référence qui depuis le « Rayon SF » manque cruellement de repères précis en la matière. A la limite, le seul attachement que lui portent certaines personnes est son coté « spéculatif ». Heureusement qu’internet, fait preuve parfois de quelques soubresauts et qu’il est possible de trouver quelques sites intéressants où une poignée d’irréductibles, s’efforce de maintenir la mémoire de toute cette littérature. Saluons également tous ceux qui osent encore publier quelques études ou ressortir quelques textes essentiels de cette « paralittérature ».
    Beaucoup de passionnés, qui travaillent dans l’ombre afin que cette littérature puisse un peu trouver la place qu’elle mérite.
    Merci à toi et aux autres de tes encouragements et de ta fidélité.

    Répondre

  3.  
    Goorden Bernard
    13 mai, 2010 | 17:52
     

    les Mysteres de demain sont (1 & 2) / seront (3, 4 & 5)telechargeables gratuitement sur le site idesetautres.be

    Répondre

  4.  
    jean-yves
    13 mai, 2010 | 21:05
     

    hello mr goorden : excellente surprise fut la découverte de votre  » passage » au net apres toutes ces années de mises a dispos de trésors du genre dans ides et autres et consors : excellente chose aussi la mise a dispo en téléchargement ( qq soit la formule , gratuit pour l’ancien , payant ou pas pour le reste ): mais pour les amoureux du papier , rien ne vaut la compulsation ( parfois compulsive) d’un ouvrage d’etudes ou de réedtions , et donc aussi regrets eternels pour les votres , introuvables aujourd’hui ( ou rarement , et hors de prix )
    en tout cas merci de tout le boulot abattu !

    Répondre

  5.  
    13 mai, 2010 | 22:43
     

    Je voulais très sincèrement et du fond du cœur remercier Mr Goorden de nous avoir communiqué cette précieuse information. Une initiative tout à fait remarquable car elle va nous permettre un accès immédiat et gratuit, à une saga mythique et quasi introuvable, si ce n’est à un prix prohibitif. Une idée remarquable qui je l’espère fera son chemin car pour une fois, avoir le plaisir de consulter des œuvres rares ne sera plus le fait de quelques privilégiés fortunés, mais une possibilité offerte à toutes et à tous.
    Un procédé qui, s’il reste suffisamment exploitable, risque de révolutionner le petit monde de la conjecture ancienne:
    Chapeau bas Mr Goorden!

    Répondre

  6.  
    Roland
    16 mai, 2010 | 12:35
     

    Salut Jean-Luc,

    Tu sais aussi, certainement, que l’on peut télécharger sur Gallica certains des ouvrages que tu mentionnes. Par exemple je viens de télécharger « La femme artificielle » de Gustave Pig … Je n’ai pas essayé avec les Mystères de Demain … J’aimerai tellement trouver les publication originales ! Mais y arriverai-je un jour, avant ma mort ? Pas sûr ;-) Amitiés, Roland.

    Répondre

  7.  
    16 mai, 2010 | 21:07
     

    Salut Roland
    Heureux de te voir ici.Le site de Bernard Goorden est vraiment super, il est possible de télécharger pas mal d’anciens numéros épuisés, avec quelques raretés introuvables depuis belle lurette! Un nouveau moyen de combler certains vides littéraires et de pouvoir consulter certains textes introuvables. Internet a du bon parfois…..
    Pour les originaux il ne faut pas désespérer mais il est sûr qu’avec la conjoncture actuelle cela ne va pas être de la tarte, c’est le retour de flamme de la vente par ne net….les prix explosent.Tu as regardé mon post sur la vente de cette collection à Paris.Il faudrait vraiment qu’un éditeur se lance dans la réédition d’introuvables du genre des « Mystères de demain » afin de combler les lecteurs que nous sommes avant tout.
    A trés bientôt, heureux d’avoir de tes nouvelles

    Répondre

Laisser un commentaire