« L’expérience Du Docteur Hortner » De Maurice Perot:Prémisses D’une Invasion!

Posté le 26 octobre 2011

« L’expérience du Docteur Hortner » de Maurice Perot. Éditons Ferenczi « Voyages et aventures »N°198.1937. Couverture de Armengol.

Le docteur Hortner , scientifique Américain va révéler lors d’un congrès que l’homme n’est pas l’ultime étape pour accéder à cette fameuse « surhumanité ».Ces recherches viennent de lui permettre d’affirmer la possibilité de créer un être supérieur. Ainsi dans son laboratoire situé à Bornéo, le docteur va se livrer à une bien singulière expérience. Il opère un orang-outang dans le but dans faire un « surhomme ». La manipulation cérébrale opérée de manière chirurgicale est un réussite et voici notre « Ohuluh » doté d’une intelligence supérieure. Opération sur les cordes vocales…et il parle! Le seul problème c’est qu’a force de lui donner une éducation, ce dernier va avoir des envies de conquêtes: supplanter l’espèce humaine. Invasions de Bornéo, Sumatra… L’Australie sous la pression du monde civilisé, envoie plusieurs bâtiments de guerre afin de mettre un terme à cette « incroyable invasion ».

Avant de mourir Ohulhu fera son mea culpa et demandera l’absolution de son créateur. Tout rentrera dans l’ordre et Hortner quand à lui, blessé à la suite de cette aventure, ne sera même pas inquiété: L’’immunité légendaire des savants fous!

« La mort d’Ohulhu à calmé la révolte des indigènes auxquels on a réussi à faire croire que l’histoire de ce singe au cerveau humain était une légende. Ils sont de nouveaux persuadés que la science est un bienfait car beaucoup d’entre eux, gravement blessés, peuvent espérer la guérison grâce aux soins donnés.. »

Ah ! Les bienfaits de la science toute puissante….En tout cas les prémices d’une domination de l’humanité par une horde de primates, thématique que l’on retrouvera bien évidemment dans le roman de Pierre Boulle « La planète des singes » « éditions Julliard 1963) mais qui fut évoqué bien des décennies auparavant avec le savoureux roman d’Albert Robida « Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul dans les cinq ou six parties du monde et dans tous les pays connus et même inconnus de Mr Jules Verne » (Dreyfous 1879) où il sera question d’un homme élevé par les singes. De retour de manière fortuite chez les primates, il en fera par la suite une société instruite et constituera même sa propre armée. En 1941 L.S. de Camp (1961 pour la traduction Française, Hachette « Le rayon fantastique N°3)) avec son « Règne du gorille » participera également à l’édification du singe comme successeur légitime à la race humaine.

 

  expriencedudrhortner2 dans les auteurs et leurs oeuvres

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire