• Accueil
  • > En vrac
  • > Pour Une Bibliographie Des Ouvrages De Références Sur L’anticipation Ancienne: Chapitre Six
Pour Une Bibliographie Des Ouvrages De Références Sur L’anticipation Ancienne: Chapitre Six

Posté le 15 mars 2012

 

« L’éternel déluge » de Lauric Guillaud. Dans cet ouvrage où l’auteur nous retrace une histoire du mythe de l’Atlantide mais aussi de toutes ces civilisations fabuleuse qui disparurent lors de terribles cataclysme, il sera possible de retrouver de nombreuses références à des textes d’anticipations anciennes, avec en fin de volume une très intéressante «  Bibliographie chronologique des mondes perdus Atlantidiens de langue Française ». Edition E-dite  collection essai. 265 pages. 2001

 

« Atlantide et autres civilisations perdues de A à Z » de Jean Pierre Deloux et Lauric Guillaud .Cet auteur que nous venons de voir précédemment ne pouvait s’arrêter en si bon chemin et fidèle à son amour pour les civilisations mystérieuses réalisa ce passionnant et volumineux ouvrage. Auteur d’une excellente anthologie « Atlantides, les îles englouties » (Editions Omnibus 1995) ou il sera possible de retrouver quelques textes classiques mais d’une qualité indéniable (« La fin d’Illa » de José Moselli, « Le visage dans l’abîme » de Abraham Merritt, « Aux tréfonds du mystère » de Jean Ray…) et d’une préface fort érudite sur le sujet, il participa également à la réalisation de deux ouvrages indispensables aux passionnés des détectives de l’étrange. Il s’agit des publications faites lors du colloque de Cerisy ( du 21 au 31 Juillet 1999) et qui furent publiées en deux volumes «  Domaine Anglo-Saxon Tome 1 » et « Domaine francophone et expansions diverses Tome 2 » (Editions le Manuscrit). Cette « Atlantide » est donc une mine de renseignements, tant sur le plan cinématographique que graphique et littéraire, et les auteurs nous livrent ainsi sous forme de dictionnaire un inventaire du genre. Possédant une très belle iconographie et en dépit de quelques légers manques, cet ouvrage regorge de références pouvant s’avérer utile pour le curieux voulant approfondir ses recherches. Editions E-dite  302 pages .2001                                                                                                                  

« L’histoire revisitée, Panorama de l’uchronie sous toutes ses formes » de Eric B.Henriet. Comme vous pouvez vous en douter cet ouvrage, unique en son genre va donc traiter des « utopies temporelles » sous toutes leurs formes (littérature, cinéma, télévision, Bandes dessinées, jeux, théâtre….) Un curieux voyage dans le temps dont le principe de base est « que se serait-il passé si…. ». Avec une érudition parfaite, l’auteur nous plonge dans un voyage vertigineux dans les possibilités infinies de l’histoire et de ses modifications si pour une raison ou une autre quelque chose ou quelqu’un en avait modifié son cour. On va donc y retrouver des thèmes classiques de notre domaine, des centaines de références, des ouvrages incontournables et parfaitement inconnus. Un panorama aussi exhaustif que possible, une bible pour l’amateur du genre comme pour les autres ,comprenant en outre un index bien complet et des plus appréciable, pour les amateurs inconditionnels de curiosités que nous sommes. « Editions Encrage » Collection « Interface N° 3. 415 pages.2004.

 

« Les terres creuses, Bibliographie Géo Anthropologique commentée des mondes souterrains imaginaires et des récits spéléologiques conjecturaux» de Guy Costes & Joseph Altairac. Il faut reconnaître le travail également colossal de nos deux amis, amateurs invétérés de conjectures anciennes, qui pour l’occasion nous ont ouvert leurs prodigieuses bibliothèques et nous font partager leur immense savoir en la matière. Cet ouvrage également unique en son genre est d’une incroyable richesse et s’affirme d’ores et déjà comme une référence incontournable car au-delà de ce répertoire des ouvrages romanesques sur la terre creuse c’est une « plongée vertigineuse » non seulement dans les mondes souterrain mais également dans les nombreuses thématiques qui depuis les origines attisent l’imagination des écrivains. Bien souvent l’exploration des gouffres est sujet à la découverte d’anciennes civilisations, de mondes perdus, de peuplades terrestres ou extra terrestres, pour cela il faut inventer des machines, des explosifs,des inventions qui vont changer le cour de l’histoire ou le destin de l’humanité, etc.…La particularité dans la conjecture ancienne,est qu’elle ne reste pas figée dans un seul thème et bien souvent pour un sujet sur lequel s’articule toute l’histoire,c’est un véritable catalogue d’inventions qui s’offre à nous. Voilà pourquoi l’ouvrage sur « Les terres creuses » est une véritable « mine » de renseignements où le l’amateur du genre et ce, sur pratiquement 800 pages, trouvera sur une écriture serrée, 2211 références indispensables dans notre domaine. Chaque titre s’accompagne d’un petit résumé ou d’un passage de l’œuvre concernée avec date de parution et surtout, références d’éditions. De nombreuses illustrations agrémentent ce volume qui débute par une passionnante étude sur les terres creuses face à la science et qui se termine par une analyse de l’ouvrage de Paul Ronceray  « La vengeance de l’abîme » que j’avais en son temps chroniqué dans le « Bulletin » et d’un tout aussi intéressant article de Serge Lehman « Par-delà le vortex ». Editions Encrage collection « Interface » N° 4 2006, 2006,799 pages.

 

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire