• Accueil
  • > « Impossible Ici » Et « Le Groupe Sud »:Deux Romans « Post-Cataclysmiques » Chez Gallimard

« Impossible Ici » Et « Le Groupe Sud »:Deux Romans « Post-Cataclysmiques » Chez Gallimard

Posté par merveilleuxscientifiqueunblogfr le 9 novembre 2012

 

En ces temps un peu troubles voici deux romans qui en quelque sorte, rejoignent l’actualité du moment et nous rappellent à quel point les deux thématiques « post cataclysmiques » ici abordées furent une préoccupation majeure des romanciers. Je reprends ici pour chaque roman , le résumé de l’éditeur, qui pourront vous être utile lors de vos futurs choix de lectures.

 

« Impossible ici » de Sinclair Lewis. Editions Gallimard. Collection « La Méridienne ».1937

« Impossible ici » Tel est le cri unanime que l’on pousse à l’idée que le fascisme pourrait s’installer aux États-Unis. Et pourtant !… Il suffit d’une campagne électorale bien menée, de l’appui d’une partie du peuple abusé, de la création d’une milice, pour que toute la vie politique des quarante- huit états soit changée de fond en comble.

C’est ce que réussit le Président Windrip, sorte d’Hitler américain. Par ses promesses, ses menées machiavéliques, ses brutalités et ses roublardises, il parvient en un temps record, non seulement à prendre le pouvoir, mais encore à faire régner la pire espèce de dictature moderne avec ses accessoi­res obligés : dénonciations, camps de concentration, antisémitisme, tortures.

Toutefois une poignée de résistants se dresse contre Windrip. Leur chef est Doremus Jessup, de Fort Beulah, dans le Vermont, un doux et charmant vieillard que l’amour de la liberté et les malheurs de ses concitoyens trans­forment en un révolutionnaire infatigable et fanatique. Jessup contre Windrip, c’est le combat de la douceur de vivre, de l’humanisme, de la lumière contre l’obscurantisme et la tyrannie. Tant qu’il y aura de tels hommes, on n’aura pas le droit de désespérer.

C’est à la fois l’œuvre d’un grand artiste et d’un visionnaire car, composé avant la guerre, il décrit des formes hideuses d’oppression qui n’ont été mises en lumière avec le drame de la seconde guerre mondiale. immense succès aux Etats-Unis prouve suffisamment que ce pays est fort loin de la dictature.

 

« Le groupe sud » de Louis Lataillade . Editions Gallimard.1959

 

Un bombardement atomique a frappé l’Ile, bastion avancé de l’un des pays en guerre. Une partie de la garnison, le Groupe Sud, est apparemment épargnée. Pendant les jours qui suivent, jusqu’à l’heure où le brouillard se déchire enfin et où l’ennemi se décide à débarquer, nous assistons à la lente décomposition des survivants, mais aussi à leurs ré­actions personnelles et aux conflits qui les opposent,

Pour le capitaine Jos, c’est l’occasion de manifester l’autorité dont il a été longtemps frustré, et de la gonfle jusqu’à l’absurde. Le capitaine de Lestangoal, parce qu’il est humain, est un faible, vaincu d’avance. Quant au biologiste Muller, rien ne compte pour lui que la recherche pure, ce champ d’expériences inespérées. L’infirmier Berenguer, lui, s entête à soigner les blessés et les malades. D’autres encore tournent dans le ballet, ridicules, touchants ou cyniques, tandis que, à l’arrière-plan, les Anciens du Plateau restent immobiles et lointains comme les habitants d’une autre planète. L’ironie veut que chacun des personnages trouve juste­ment l’issue qu’il ne souhaitait pas. Mais Berenguer, fidèle envers et contre tout, sauve ce qui vaut peut-être la peine et laisse une porte ouverte à l’espoir.

L’auteur n’a pas tenté seulement de figurer l’angoisse de l’âge atomique ou l’horreur d’un conflit nucléaire. La bombe jetée sur l’Île est un prétexte. Sous toutes ses formes et  sous tous ses déguisements, la guerre, quelle qu’elle soit, est une situation où les rapports humains sont faussés, où la raison peut n’être que dérèglement, les meilleurs senti­ments duperie absurde, et où le mal véritable n’est pas celui qui meurtrit la chair ou qui décompose le sang.

 

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

2 Réponses à “« Impossible Ici » Et « Le Groupe Sud »:Deux Romans « Post-Cataclysmiques » Chez Gallimard”

  1. Lekarr dit :

    Encore deux romans que vous me donnez furieusement envie de lire. Mais au moins cette fois, celui publié chez Gallimard ne devrait pas être trop difficile à dénicher à un prix raisonnable.
    En tout cas je profite de l’occasion pour vous adresser toutes mes félicitations pour ce merveilleux site qui est une véritbable mine pour les amateurs de vieille SF.
    Continuez encore longtemps et merci.

  2. Bonjour et merci pour vos encouragements qui me donnent de continuer encore et toujours. Bientôt « Sur l’autre face du monde » va faire peau neuve et sera hébergée sur un site avec un nom de domaine. La présentation en sera plus agréable, les auteurs , collections et thématiques seront classées par catégories, meilleur présentation des textes……C’est grâce à votre soutient que je veux faire ainsi évoluer ce rendez-vous des amateurs d’anticipations anciennes et vous donne rendez-vous d’ici quelques jours pour l’ouverture « officielle »
    Au Plaisir de vous lire.
    Bien Cordialement.

Laisser un commentaire

 

Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme